Skip to content

Aspinall, le Nouvel Ali ? Découvrez pourquoi Bisping le compare à une légende !

Aspinall, le Nouvel Ali ? Découvrez pourquoi Bisping le compare à une légende !

MMA – Michael Bisping prédit une victoire éclatante de Tom Aspinall à l’UFC 295

Michael Bisping, premier champion britannique de l’UFC, a un message tranchant pour les amateurs de sports de combat : « Misez la maison sur Aspinall qui va détruire Sergei Pavlovich à l’UFC 295 à New York » ! Cet affrontement tant attendu aura lieu le 11 novembre au Madison Square Garden, et pour Tom Aspinall, c’est l’occasion de devenir le troisième combattant du Royaume-Uni à remporter l’or de l’UFC.

Michael Bisping, confiant dans les capacités d’Aspinall, va jusqu’à suggérer une stratégie de paris audacieuse. Selon lui, Aspinall ne fera pas que gagner contre Sergei Pavlovich, mais il va le faire « sans à peine transpirer », tout comme il l’avait fait contre Marcin Tybura en juillet 2023, un combat qu’il a remporté en seulement 73 secondes.

Certes, Pavlovich est connu pour ses fins rapides de combats, la dernière fois qu’il a dépassé le premier round remontant à 2017, mais Bisping voit en Aspinall un talent hors normes capable de surpasser ces statistiques. « Je vous le dis, in and out, jab, jab, un deux, double leg takedown, et c’est plié, » prédit l’ancien champion.

Bisping ne tarit pas d’éloges sur Aspinall, envisageant pour lui un avenir fulgurant et le voyant même devenir le meilleur poids lourd de l’histoire. « À part Jon Jones et peut-être Stipe Miocic, Tom est des fois meilleur que le reste. Il est plus rapide, plus fort, meilleur lutteur, possède un excellent jiu-jitsu, frappe comme un camion et se déplace comme Muhammad Ali, » loue Bisping.

Avec une telle confiance et un tel soutien, Aspinall ne cherche pas seulement à rejoindre Michael Bisping et Leon Edwards dans le club des champions britanniques de l’UFC, mais aussi à convertir son titre intérimaire en titre incontesté dès que possible. Néanmoins, la voie vers la consécration sera longue et pleine d’obstacles. Le champion actuel Jon Jones doit se remettre d’une déchirure pectorale, ce qui prendra entre six et neuf mois, plus une préparation au combat contre Stipe Miocic s’ajoutant à cela.

Le climat actuel de la division poids lourd à l’UFC est complexe, avec une hiérarchie qui évolue constamment et où les temps de combat rapides d’Aspinall ne reflètent pas la lente progression vers le titre suprême. Pourtant, avec des prédictions aussi positives de la part de légendes comme Bisping, les fans de MMA attendent avec impatience de voir si Aspinall récoltera la gloire qu’on lui promet à l’UFC 295.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les Actualités

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x